Archives de Tag: sociologie

La réification de l’individu par le corps

Le XXème siècle, et dans son prolongement notre époque, ont connu de nombreux bouleversements autant sur le plan sociétal que scientifique. La conjonction de ces phénomènes a engendré une nouvelle conception du corps qui n’a pas manqué, évidemment, de bouleverser le rapport de l’individu à son propre corps.

ORLAN, Sans titre, Série Omnipresence-Surgery, photographie couleur, 1993.

Lire la suite

Publicités

La société moderne, un nouvel environnement

La société moderne découle d’une multitude de bouleversements sociaux, culturels et politiques qui plongent l’individu dans un environnement nouveau, exigent et froid.
Avant de nous attarder plus particulièrement sur le cas du sujet hypermoderne, nous allons d’abord tenter d’éclairer le contexte de son émergence.

Orlan, Série Corps-Sculpture (1964-1967), photographie noir et blanc,1965, 81 cm x 76 cm (avec cadre), tirage unique, musée d'art contemporain du val-de-Marne, Vitry-sur-Seine.

Orlan, Batracien sur fond noir, Série Corps-Sculpture (1964-1967), photographie noir et blanc,1965, 81 cm x 76 cm (avec cadre), tirage unique, musée d’art contemporain du val-de-Marne, Vitry-sur-Seine.

Lire la suite

Le rapport particulier au corps dans le body art et l’art charnel

Le Body Art et l’art charnel, affirmant le corps comme seul et unique médium artistique, adhèrent aux conceptions de l’enveloppe corporelle comme véhicule de la quête identitaire. Il nous a donc parut nécessaire de souligner ce rapport particulier à la chair dans ces courants développant de nouvelles pratiques artistiques dans lesquelles s’affirment des visions et des usages inédits du corps.
Par ailleurs, les articles qui suivrons nous permettrons d’aborder un aspect propre à ORLAN: la multiplicité des identités résultant de ses nombreuses transformations corporelles.

ORLAN, Needle of anesthetizing syringe in upper lip, 7th Surgery-Performance Titled Omnipresence, New York, 1993, Cibachrome dans diasec vacuum / Cibrachrome in Diasec mount, 165 x 110 cm.

Lire la suite

Le corps comme véhicule de la construction identitaire

Le corps, parce qu’il délimite l’individu, vient se confondre avec l’identité externe: celle que l’on donne à voir à autrui. Partant de ce constat l’enveloppe charnelle s’affirme comme un support fondamental pour la construction de l’égo. Nous avons pu trouver un certain nombre d’articles appuyant cette conception du corps comme véhicule de la quête identitaire.

Kahlo Frida, La Colonne Brisée, huile sur masonite,1944, 40 x 31 cm.

Lire la suite